Photo

Choisir un espace colorimétrique sur un boitier

Dans la catégorie « C’est quoi ? », on parlera ici de l’espace colorimétrique des boitiers, une option dont personne ne se méfie mais qu’il convient de connaitre un peu…

 

Choisir son espace colorimétrique sur son appareil photo n’a de sens que si vous prenez vos clichés en JPEG. En effet, un des nombreux apports du RAW est que ce format n’a pas d’espace colorimétrique à la prise de vue, prenant toutes les couleurs disponibles, saturées ou non.

Donc, quand on shoote en RAW, on a un libre choix pour choisir l’espace et le modèle colorimétrique que l’on souhaite, en fonction des usages de destination. Et privilégier, par exemple, l’espace ProPhoto 16 bits lors du développement, surtout en cas d’impression. Il suffit de conserver à l’esprit, que pour être diffusée ou utilisée dans un autre logiciel, toute image doit être convertie vers un espace colorimétrique de travail (tel que sRGB ou Adobe RGB) au gamut plus réduit.

Autre avantage de photographier au format RAW, si on utilise certains logiciels de développement, c’est de profiter :

  • du profil ICC de l’appareil,
  • des profils de la marque du boîtier (comme Camera Landscape)
  • et des profils par défaut (pour Lr par exemple, Adobe Standard).
Profils Standard ou issus du boîtier dans Lr
Profils Standard ou issus du boîtier dans Lr

 

Pour être diffusée ou utilisée dans un autre logiciel, toute image doit de plus être convertie vers un espace colorimétrique de travail (tel que sRGB ou Adobe RGB) au gamut plus réduit. Encore une fois, vive le RAW, car peu importe le choix d’un espace colorimétrique au niveau du boîtier, tout se fera post prise de vue. Le choix s’effectuera alors en fonction de la destination de l’image.

Menu K-5
Menu K-5

 

Par contre, c’est quand on photographie en JPEG que le choix doit s’effectuer avant la prise de vue. Tout simplement parce que ce format est réducteur en nombre d’informations. Le format JPEG déterminant la palette de couleurs qu’il est possible de retranscrire, on ne pourra pas changer d’espace colorimétrique.

Au final, si vous prenez vos clichés en JPEG, à moins de faire régulièrement des photos en environnement de couleurs hyper saturées, vous pouvez rester en sRGB.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer