Humeur

Faire confiance à l’AF ?

À vrai dire, j’aurais tendance à dire que oui, on peut faire confiance à l’AF, tellement les algorithmes ont progressé ces dernières années. Même Pentax a réalisé des progrès dans ce domaine depuis le KP et le K-1 mark II. Bon, c’est encore loin de ce que permettent les derniers hybrides et on ne peut qu’espérer encore mieux de la prochaine génération à venir. Mais parfois, la belle mécanique (ou plutôt électronique) de l’AF peut faire défaut, même pour ces « fabuleux » boîtiers hybrides (je ne suis pas convaincu pleinement par ces derniers, c’est vrai). Alors que les constructeurs nous promettent des merveilles !

Le contexte est un petit port de plaisance, avec plein d’oiseaux et de l’animation. Les personnes sont nombreuses et le décor pas toujours attrayant. Les poubelles sont nombreuses… L’optique est un 70-200 f/2.8. Des personnes s’approchent de face et je décide de les prendre en photo. L’AF est en mode auto « détection des visages ». Afin de ne pas voir l’arrière plan, j’ouvre à f/2.8 avec l’intention de voir ces personnes au détriment des poubelles. Le résultat est impayable. Ma photo est ratée puisque j’obtiens le contraire. À noter que dans le viseur, c’était bien les personnes qui étaient « verrouillées » par les collimateurs. 

Que s’est-il passé ? Je n’en sais rien. Ma seule constatation est que la photo peut prendre la direction de la poubelle. Alors peut-on faire confiance à l’AF Auto Multipoint que proposent les boîtiers ? Sans doute que la plupart du temps, c’est oui. Parfois néanmoins, cela peut rater. Gardons cela en tête.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer