IA et photo, nouveau couple

IA et photo. Alors que des musiques sont désormais composées par des ordinateurs sans assistance humaine, il était prévisible que l’IA s’attaque au monde de la photo. Par IA, il faut comprendre l’intelligence artificielle. Quand quelques jours, quelques mois, une photo pourra être inventée de toute pièce par un ordinateur. Comme cela. Peut-être même que c’est déjà le cas.

L’IA est désormais dans tous les programmes et propose des choses assez incroyables. J’ai testé la dernière version de Luminar (v4). Il m’aura fallu à peine 2 mn pour passer d’une photo terriblement banale à un cliché wahoooou. J’exagère. Mais pas tant que cela. Quelques secondes pour tester les différents ciels de remplacement. Quelques secondes aussi pour tester les autres réglages. Avant d’obtenir un cliché qui n’a plus grand-chose à vois avec l’orignal brut.

 

Je ne reconnais pas le cliché que j’ai fait. Ce qui est assez déroutant. Le jour où le cliché a été pris, le ciel était gris, maussade. Pas ce super ciel bleu. C’est comme la photo d’en-tête. Évidemment, elle n’existe pas. Pourtant, il m’aura fallu que 30 s pour l’obtenir. Juste en cliquant et en choisissant. Il est évidemment impossible de voir la galaxie ainsi à Paris, en pleine journée. C’est du pipeau. Pourtant, l’image existe bien. Par le miracle de l’IA qui a permis de changer le ciel bien moche. Le même miracle qui a rehaussé le reste de l’image.

Faudra peut-être que je m’interroge un jour sur les rapports de l’IA et de la photo. Ainsi ce que cela peut changer du point de vue du droit.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer