Photo

La Focale, c’est quoi ?

Dans la catégorie « C’est quoi ? », voici un article consacré à la focale, une notion que beaucoup ne connaisse pas. Et que c’est normal.

 

On nomme un objectif en fonction de sa focale. C’est le fameux chiffre que l’on trouve attaché aux caractéristiques de l’objectif (par exemple 35 mm ou 24-70mm). Ce chiffre, la distance focale, détermine l’angle de champ de l’objectif, c’est-à-dire l’angle de vision que va pouvoir capter votre appareil photo.

Tachons maintenant d’apporter un peu plus d’éclairage.

 

Comment comprendre la longueur de focale

Vulgariser la notion de focale et en donner une définition simple, ce n’est pas évident surtout que cela touche aux lois de l’optique. Sans compter que tout se complique et peut s’embrouillent quand on entend « équivalent 24×36 ».

 

 

La focale (f sur le schéma) correspond à la distance, exprimée en mm, qui sépare la surface photosensible du capteur (ou de la pellicule photo) du centre optique de l’objectif (F sur le schéma).

Plus la distance est courte, plus le chiffre est petit, plus le champ de vision est large

Plus la distance est longue, plus le chiffre est grand, plus le champ de vision est étroit

Plus la distance focale (f) augmente, plus l’impression de proximité du sujet grandit. On parle alors de grossissement de l’image. La conséquence directe est une déformation d’un objet et des perspectives lorsqu’on utilise une petite focale, comme un grand angle.

 

Catégoriser les objectifs

Il existe deux types d’objectifs : les zooms et les focales fixes.

  • Un zoom est une optique permettant de couvrir plusieurs distances focales, dans une plage comprise entre les 2 chiffres indiqués dans les caractéristiques. La focale est donc variable. Ainsi, un objectif 24-70mm va couvrir toutes les focales comprises entre 24 mm et 70 mm. Il existe des zooms UGA (comme le DFA 15-30 ou le futur DA * 11-18 un futur zoom Pentax dédié APS-C), des zooms de type téléobjectifs (comme les 70-200, 150-450 et autres 100-600), ou encore des zooms plus classiques allant de l’UGA au petit portrait (les 24-70 pour les FF et les 16-50 pour les APS-C).
  • Une focale fixe ne couvre qu’une seule distance focale, celle indiquée dans les caractéristiques. Ainsi, un objectif 50mm va couvrir la seule focale de 50 mm.

Optiquement, les zooms sont toujours moins bons qualitativement parlant que les focales fixes. Cela ira de « beaucoup moins bon » à « très peu moins bon« .

Je vous propose 4 catégories de focale pour s’y retrouver.

 

UGA (ou Ultra Grand Angle)

Il s’agit des focales extrêmes, inférieures à 20 mm. Très pratiques pour photographier des plans très larges avec un minimum de recul, ces objectifs souffrent de problèmes de déformation de l’image dans les perspectives. On touche ici aux limites des lois de l’optique.
Ce type de focale offre un très très large champ de vision.

Typiquement, ces focales sont à proscrire pour l’assemblage de panoramique, la distorsion initiale provoquant des distorsions plus importantes lors de l’assemblage de panoramiques.

Utilisation : Photographies de paysage, d’architecture et photographies artistiques

 

GA (Grand Angle) ou courte focale

Il s’agit des focales comprises entre 20 mm et 40 mm. Certains disent même que les GA vont jusqu’à 50 mm. Cela me paraît un peu excessif.

Ces focales permettent de prendre en photo des groupes d’individus, l’intérieur d’une pièce, un paysage, un monument même, du moment que l’on dispose d’un peu de recul, etc. Ce type de focale offre un large champ de vision.

Utilisation : Photographies de paysage, d’architecture, de reportage, de rue

 

Moyenne focale

Pour mémoire, la vision d’un être humain est comprise entre 40 et 50 mm. La focale moyenne est comprise entre 40 et 120 mm environ. Certains diront même que la fourchette haute va jusqu’à 150 mm.

Cette gamme de focales est adaptée aussi bien pour les paysages, la photo de rue ou, évidemment, le portrait.

Utilisation : Photographies de reportage, de rue et portraits

 

Longue focale ou Téléobjectif

La longue focale a un champ de vision plus restreint, mais qui permet de photographier en « gros plan » (plus ou moins selon le téléobjectif que l’on utilise) un sujet situé au loin. Fort utile pour des photos de sport, d’animaux sauvages, etc.

Utilisation : Sujet lointain, photographies sportives et animalières

 

L’équivalence 24 x 36

Une complication pour en finir. Le format 24×36 s’est imposé comme étant un standard. Tout l’univers photographique s’est mis à tourner autour et s’y rapporter. Très vite, la focale des objectifs a été définie par rapport à ce format, qu’on appelle aussi « Plein Format » ou « Full Frame » en anglais. Et ceci, quel que soit le type de pellicule et de capteur utilisé. Ceci vaut pour les appareils de type Moyen Format ou pour les APS-C évidemment.

Sauf que les tailles des capteurs sont différentes, ce qui fait que, même si un 50 est toujours un 50 (la focale ne dépendant pas du boîtier), le comportement sera différent. Il y a donc un facteur de conversion suivant les capteurs à appliquer à une focale pour avoir la « focale équivalente ». Les puristes ne seront pas d’accord avec cette expression (il faut plutôt parler d’angle de champ), mais cette formulation a le mérite d’être compréhensible. Et pour faire encore plus simple, un 50mm, monté sur un APS-C, offrira un champ visuel comparable à un 75mm monté sur un FF.

  • Pour les capteurs APS-C, suivant les marques, le facteur de conversion est compris entre 1,5 et 1,6
  • Pour les capteurs MF de type 6 x 4.5, ce facteur est de 0,6
  • Pour les capteurs 4/3 utilisés chez Panasonic et autres, ce facteur est de 2

 

 

Reste maintenant à choisir son ou plutôt ses objectifs. Souvent un débutant commence avec un seul objectif. Ce qui est parfait pour débuter et déterminer ce qu’il aime faire. Et au fur et à mesure, il pourra acheter les objectifs (focales fixes ou zooms) qui lui conviennent. Mais cela fera l’objet d’un autre article !

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer