Luminar AI, fin du processus d’édition ?

Skylum va prochainement sortir un nouvel opus de son logiciel Luminar. Quand il est sorti, je pensais qu’il serait en mesure de remplacer Adobe Lightroom. Surtout avec sa fonction de catalogage. De l’eau a coulé sous les ponts depuis et je suis désormais inquiet de la direction prise par la société. J’ai reçu il y a quelques jours un mail promotionnel de skylum indiquant la sortie prochaine de LuminarAI. Une nouvelle version dont l’ambition est de supprimer le processus de l’édition. 

Je reprends ici la rhétorique de Skylum sur son produit : « Regardons les choses en face : l’édition photo traditionnelle peut être ennuyeuse et prendre du temps. Luminar AI se focalise sur le résultat, pas sur le processus d’édition. Il automatise les tâches manuelles les plus courantes et simplifie la complexité afin que vous ayez plus de temps pour créer une histoire séduisante ».

En fait, peu importe la photo, qu’elle soit intéressante ou pas, Luminar AI promet de la rendre magnifique, en remplaçant tout ce qui ne va pas. On pourra donc changer le ciel, modifier la météo, modifier l’apparence du corps (en enlevant du poids par exemple), du visage (réduction des cernes, amélioration des dents)… ou encore, revoir la composition en enlevant ou ajoutant des informations (objets, personnes, effets). 

Luminar AI, visage avant/après
Visage aminci, traits tirant sur le rose et ajout d’effets. Effet Waouh ou effet beurk ?

Cela va à l’encontre de l’esprit de la photographie, reflet d’une réalité. Ce que propose Luminar AI, c’est d’adapter la réalité à vos souhaits et de proposer quelque chose de faux. Cela va dans le sens des clichés Instagram et autres, où le facteur Waouh est plus important, plus recherché, plus mis en avant. On avait bien vu la tendance arriver depuis quelques années, quand les smartphones ont remplacé les appareils photo de poche. Elle est désormais bien réelle, une mode qui s’impose. Sous le prétexte que la technologie avance et que les puissances de calcul progressent, on peut s’offrir de déformer la réalité facilement et à petit prix.

Luminar AI, vision d'un portrait américain revu
Voilà la vision de la réalité selon Luminar AI…

Le pire, c’est qu’alors que les combats sont nombreux, à juste titre, contre le photoshopage des photos, l’amincissement des personnes et ceux qui changent de couleur de peau pour le plaisir (excessif selon moi sur ce dernier sujet), un logiciel met en avant justement cette fonctionnalité, afin de modifier visages, silhouettes de toutes formes, âges et couleurs. C’est paradoxal, inquiétant et angoissant. Les possibilités de trucage des photos sont telles désormais, qu’on ne pourra plus que douter de ce que l’on voit. Rien ne pourra plus paraître réel.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page