En cette rentrée 2018 se pose la question d’utiliser un antivirus sur un mac. Doit-on enfin y succomber ?

Si hier la réponse étant négative, je serais désormais moins péremptoire. En effet, les comportements à risque sur internet s’intensifient, au fur et à mesure que les pirates se montrent ingénieux. Et les utilisateurs cliquent sur à peu près tout et n’importent quoi, au risque d’infecter leurs machines sans s’en rendre compte.

Alors, je remets ici quelques recommandations de bon sens :

  • Ne pas utiliser pour son compte courant un compte avec les droits d’administrateur. Le vôtre doit être juste un compte utilisateur normal. Il en faut un second qui lui est administrateur et qu’on utilise que pour installer et mettre à jour l’OS et les applications.
  • Apprendre à faire la différence entre un virus, un phishing, un trojan.
  • Ignorer les mails envoyés par les fournisseurs d’accès, les opérateurs télécom, les banques voire même Apple qui demande de cliquer sur un lien afin de « réactiver » les comptes en fournissant tous les identifiants, mots de passe compris.
  • Installer des logiciels (payants) comme Little Snitch ou Hands Off qui bloque les connexions sortantes.
  • Faire confiance aux logiciels gratuits. Il y a toujours un prix à payer.

 

Rappelons le encore une fois, la pire menace pour un ordinateur, c’est celle qui est située entre la chaise et le clavier.

Commençons donc déjà par là. Après, ne sachant pas ce que valent les antivirus sur Mac, conseiller sera difficile. Mais peut-être qu’il convient désormais de se pencher sur ce sujet…