Mac Pro 2019

Il est à l’heure ce Mac Pro 2019, même s’il flirté avec le retard vu sa date de sortie. Et il a une certaine allure, rappellant très fortement une ancienne version (le PowerMac G5 pour ceux qui s’en souviennent), avant la version « poubelle ». Sur le papier, à la lecture des caractéristiques, il donne l’impression d’être une bombe en termes de performance. Ce qui est corroboré par ceux qui ont pu le tester en vrai. Bande de petits veinards. 

Les premiers tests semblent très prometteurs. Les gains seraient impressionnants, avec des réductions de temps de traitement allant de 2 à 4 par rapport à un iMac Pro. Certes, cela va dépendre des configurations testées. Malgré ses excellentes performances, cette tour reste discrète d’un point de vue sonore. Même si elle possède 4 dissipateurs, les gros traitements se font dans un silence qui reste d’or. 

Alors, si je pouvais, je me prendrais bien la version rack du Mac Pro 2019. Avec le processeur Intel Xeon W 24 cœurs, 192Go de RAM (je reste modeste, je le promets), la carte vidéo Radeon Pro Vega II Duo (2x32Go) et le SSD de 4To. Pas plus, car je compte lui adjoindre des unités de disques traditionnels et SSD en sus. Un monstre pour traiter des photos, ce qui est la grande majorité de mon utilisation d’un ordinateur désormais.

Et c’est là que je vois le tarif de la bestiole. Un peu plus de 25000€. Somme que je ne dispose absolument pas. Et comme je n’ai pas gagné au loto, ce n’est pas demain la veille qu’il finira chez moi. Je vais devoir rester plus modeste et continuer à économiser pour me prendre le macbook pro 16″… Un jour.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page