Fin mai 2017, Google annonçait la fin de la NikCollection. Petit retour historique. En 2012, intéressé par le logiciel Snapseed, Google rachetait NikSoftware, les autres logiciels faisaient partie du package par la force des choses, mais Google ne l’a jamais fait évolué. En 2016, la suite était devenue gratuite avant l’annonce de sa disparition. C’était la fin de la NikCollection et de la technologie U-Point croyait-on.

Fin octobre 2017, tout s’explique, car DxO a fait une annonce importante, l’achat de ce tout NikSoftware, mis à part Snapseed et quelques technologies mis en place dans Google photo. Dans un premier temps, l’ex NikCollection continue à survivre gratuitement. Et courant 2018, des nouvelles versions de Silver Efex, HDR Efex & co devrait voir le jour. On ne sait pas encore sous quelle forme ni à quel prix. Néanmoins, il s’agit d’une renaissance qui permettra aux aficionados de continuer à utiliser leur(s) logiciel(s) favori(s) à terme.

Quant au système de retouche U-Point, créé par NikSoftware et longtemps utilisé par Nikon dans son logiciel de développement RAW (ce qui lui donnait une grande longueur d’avance), elle intègre le logiciel phare maison DxO Optic DxoPhotoLab. DxO a changé le nom au bout de la 11ème version, car si rien ne change fondamentalement dans le fonctionnement et l’interface du logiciel, pour la première fois, des outils de retouche locale, à l’instar de ce que propose Adobe Lightroom, sont désormais disponibles. Ce système de retouche localisée permet de réaliser des sélections complexes plus facilement et plus rapidement qu’avec un filtre radial.

 

DxO a fait là une vraie avancée pour son avenir face au mastodonte Lightroom. Et c’est tant mieux !