Photo

Contre le mode ‘Auto’

Contre le mode ‘Auto’

Dans la catégorie « J’aime pas », voici celui consacré au mode ‘Auto’ de nos appareils photo, un truc inventé qui ne vous laisse aucune liberté dans la prise de vue…   J’exagère un peu, mais, au moins, mon sentiment est clair dès le départ, je n’apprécie pas du tout le mode ‘Auto’ proposé par les appareils photo. Le mode ‘Auto’ et ses dérivés bien évidemment. Certes, les progrès ont été importants ces dernières années et il est possible d’obtenir des résultats intéressants. Je dois même avouer que le travail effectué par les smartphones s’avère parfois plus que remarquable. Sans doute parce que les fabricants ont misé sur l’intelligence artificielle… et quelques astuces ! Le mode Auto ou l’abdication Quand vous choisissez le mode ‘Auto’, vous décidez de ne prendre aucune responsabilité ou presque dans la prise de vue. Avec ce mode, vous laissez à votre appareil le soin de réfléchir à votre…
Préserver les photos et la culture photographique (deuxième partie)

Préserver les photos et la culture photographique (deuxième partie)

Je l’ai déjà souligné dans un article précédent, il faut préserver les photos car elles font parties du patrimoine culture. Et c’est au travers de fonds photographiques que la mission de préservation pourra s’effectuer. Ce qui explique sans doute pourquoi ces derniers sont de plus en plus nombreux.  La préservation par la numérisation A l’origine, la numérisation dans les services d’archives était une réponse simple pour un besoin important, celui de faciliter l’accès à des documents, essentiellement d’Etat-Civil (registres d’état-civil, registres paroissiaux), sans les abimer. Rapidement, la possibilité d’étendre cette numérisation aux fonds photographiques analogiques au travers d’une numérisation s’est imposé dans les esprits. Pour 2 raisons : Faciliter la restauration en utilisant les outils numériques proposées par certains logiciels ; Remplacer les différents supports matériels par des pendants numériques. Sans numérisation, toute communication de clichés analogiques ne peut être envisagée qu’en procédant à de nouveaux tirages. Avec la numérisation, un…
Préserver la culture photographique (première partie)

Préserver la culture photographique (première partie)

Avant même de commencer à évoquer le sujet, peut-on parler de culture photographique ? La photo fait-elle partie de la Culture, au même titre que la peinture, la sculpture ou la musique ? Cette question peut paraître incongrue aux yeux de certains, et pourtant il convient d’y répondre. Toutes les photos qui peuvent exister ne font sans doute pas partie de la culture, au sens élitiste. Je pense ici aux photos d’identité ou aux différents selfies de soi en train de ne pas faire grand-chose. Il est vrai que faire des photos est devenu extrêmement banal à l’heure où les smartphones pullulent dans le monde. Pourtant, on peut considérer la photographie comme une œuvre d’art. Et donc, il faut préserver la culture photographique.   Aux origines de la conservation Moins de 30 ans après les débuts de photographie, en 1851, les monuments historiques ont lancé la mission héliographique dont le but…
Le paysage urbain

Le paysage urbain

Selon la définition de Wikipedia, le paysage urbain est un paysage situé en ville. Jusque-là, rien que de très logique. Si on continue à lire cette définition, on y lit qu’il est majoritairement marqué par une anthropisation marquée de l’environnement. Cependant il peut également être fortement végétalisé dans certaines banlieues aisées peu denses, ou dans les parcs urbain L’anthropisation est l’action conduisant à la transformation d’espaces, de paysages, d’écosystèmes ou de milieux semi-naturels sous l’action de l’homme. Un milieu est dit anthropisé quand il s’éloigne de ce qui est produit par la nature, avec des transformations d’espaces, de paysages, d’écosystèmes ou de milieux semi-naturels sous l’action de l’homme. On pourrait croire que photographier un paysage urbain reviendrait à photographier un paysage classique, comme on peut en trouver en voyage. Par paysage classique on entend essentiellement les paysages géographiques ruraux, peu dénaturés par l’homme comme la montagne, les plages, les plaines.…
Sac photo, comment choisir le modèle qui vous convienne

Sac photo, comment choisir le modèle qui vous convienne

Vous revenez de vacances et vous pestez parce votre sac photo n’a pas correspondu à vos attentes. Où bien vous allez partir et n’avez pas de sac photo adapté, voire vous n’êtes pas satisfait de votre modèle actuel. Alors quel sac photo faut-il adopter pour partir en voyage, en vacances, ou en sortie pour quelques heures ? Même moi, alors que cela fait quelques longues années que je pratique, je continue à m’interroger, comme un éternel insatisfait. Voici donc un petit guide pour choisir un sac photo, un choix plus important que l’on veut bien croire.   Pas de matériel photo en soute Avant de commencer, je souhaite poser un axiome de base : le matériel photo ne part pas en soute. On ne sait pas ce qui peut se passer. Il m’est déjà arrivé de récupérer mes bagages 1 à 3 jours après mon arrivée.   Mais cela parfois peut-être pire. Tout…
[TEST] Objectif Pentax DA ★ 55 f/1.4

[TEST] Objectif Pentax DA ★ 55 f/1.4

Ce test de terrain a été effectué avec un boîtier Pentax KP   Le Pentax DA ★ 55 f/1.4 SDM est un représentant de la gamme ★ (star) qui le désigne comme étant de grande qualité. Ce DA 55 a été conçu pour être utilisé avec des boîtiers reflex de type APS-C. Proposé à la vente à partir de 2009, Pentax l’a positionné à sa sortie comme étant la version APS-C du légendaire 85 mm f/1.4.  Alors qu’en 2018, cette gamme ★ a été redéfinie avec des critères de qualité encore plus exigeants que la norme précédente, comment cet objectif se défend avec un boîtier récent ?    Présentation du DA ★ 55 f/1.4 Cet objectif est un poids plume ! Il ne pèse que 375 gr, auxquels il faut ajouter environ 50 gr pour le pare-soleil. Ce qui n’est pas illogique puisqu’il s’agit d’une focale fixe. La première impression indique que la construction est de haute qualité, résistante, bien que son fût ne…
Vacances, ter

Vacances, ter

Quand il y en a plus, il y en a encore. Ce troisième article avant les vacances n’était à l’origine pas prévu. Et puis voilà qu’à la mi-juin, la préparation d’un article sur la déraison sentimentalo-photographique par un de mes amis m’a donné l’inspiration. Surtout qu’il rejoint en partie un sujet déjà abordé dans un passé pas si lointain. Oui, j’ai des marottes comme celle qui me dit que le matériel ne fait pas tout. Que le photographe est là pour aussi pour raconter des histoires et pas seulement produire la plus belle photo, techniquement parlant.    Être toujours à la recherche du meilleur capteur, du meilleur objectif, du meilleur matériel tout court, quelqu’il soit (pied, filtre, déclencheur souple, sac à dos, batterie, etc.) est une aberration. Comme d’engranger sans fin du matériel dont on ne se servira jamais. Je ne parle pas ici des collectionneurs, mais plutôt de ceux…
Vacances, bis

Vacances, bis

Pour beaucoup d’entre nous, c’est les vacances. Pour certains, cette période représente le moment où ils vont pouvoir laisser s’épanouir leur passion pour la photographie. Photographier oui, mais quoi ? Voici quelques propositions, conseils et idées pour changer d’angles de vue et ainsi vous renouveler.   Petit article léger, de saison…   En vacances, s’imposer un objectif peu usité Mettre un objectif qu’on possède, mais qu’on utilise peu sur le boîtier a comme intérêt principal de vous obliger à sortir de votre zone de confort. Et vous montrer qu’il est possible de faire d’excellentes photos avec n’importe quel objectif. Même si certains objectifs sont réservés à une certaine utilisation, il est tout à fait possible, par exemple, de faire des photos de paysage avec des focales supérieures à 24 mm. Voire même avec un zoom ! D’ailleurs, utiliser un zoom de type 70-200 (soit un 50-135 environ pour les APS-C) permet de redécouvrir un endroit différemment.…
[TEST] Boitier APS-C Pentax KP

[TEST] Boitier APS-C Pentax KP

Ayant complété récemment mon matériel avec l’achat d’un boîtier APS-C, un test non exhaustif (car je ne m’attarderais pas sur des fonctionnalités qui ne m’intéressent guère) devenait de fait un passage obligé. Ce boîtier a été acheté pour des raisons précises, celui de pouvoir disposer d’un deuxième appareil lors de voyages, dans le cas où mon Full Frame tomberait en panne.    Forcément, certains pourront s’étonner de cet achat après un précédent article pourtant sur le choix presque naturel du Full Frame. Pourtant, la conclusion laissait supposer que cela pouvait arriver. Un APS-C propose de facto un poids plus léger, une compatibilité avec mes objectifs ou encore la vitesse. Sans compter la raison principale, un deuxième boîtier, quand on voyage loin, peut toujours s’avérer utile. Dans le cas où le boîtier principal venait à tomber en panne, je conserverai la possibilité de prendre des photos.  Quant au choix du KP, c’est…
Hep ! C’est les vacances

Hep ! C’est les vacances

Depuis quelques années, les habitudes des français ont changé en termes de vacances. Pour beaucoup, fini le tunnel de 4 ou 5 semaines durant juillet-août. Place désormais à des vacances un peu plus morcelées. Néanmoins la période estivale reste très prisée avec comme destination souvent, la plage ou la montagne, en espérant le beau temps si possible. Or nous sommes au début juillet, le farniente et le soleil sont certainement en approche. Au moment de partir, c’est le moment de préparer son matériel photo que l’on emmènera avec soi afin d’immortaliser de nouveaux souvenirs. Profitons-en pour renouveler quelques règles de bon sens, histoire de profiter pleinement des congés à venir.   Règle 1 : Ce qu’on emporte avec soi On l’oublie trop souvent, mais partir avec un appareil photo en vacances, ce n’est pas juste prendre son boîtier avec un objectif et s’en aller. Malheureusement, il faut aussi un certain nombre d’accessoires…
Bouton retour en haut de la page
Fermer