Photo

Hybride, des remarques

Hybride, des remarques

« Etre dans le vent est une ambition de feuille morte ». Je ne sais plus qui a écrit cela mais cela reflète assez bien ce que je pense des engouements du marché. Et pourtant… Pourtant je suis un geek, du moins l’ai-je été à une époque de ma vie. J’ai donc été sur de nombreux sujets « dans le vent ». Avec l’âge, les choses évoluent, changent et je ne mérite plus cet adjectif. Quand les premiers APN avec un EVF sont apparus, j’ai été enthousiaste. Tellement que le premier APN un peu sérieux que j’ai acheté fut le Minolta Dimage 7i, un bridge. Je ne cacherais pas que j’ai été déçu, extrêmement déçu. Sans doute parce qu’une partie de mon apprentissage photographique s’est effectué avec des reflex ou des Hasselblad. La déception est venue de 2 points me paraissaient rébarbatifs. Le premier concernait la vitesse de réaction. Le deuxième, l’EVF. Dès que…
Achat, le boîtier ou l’objectif ?

Achat, le boîtier ou l’objectif ?

Dans la catégorie « réflexion profonde », voici celle qui porte sur une question essentielle : qu’est-ce qui compte ? Le boîtier ou l’objectif ?   Il ne s’agit pas là d’une provocation de ma part, car derrière cette question se cache en fait une vraie réalité. Combien font la course à l’échalote en achetant systématiquement le dernier boîtier sorti tout en conservant leur objectif d’origine et combien restent avec leur boîtier d’origine, mais en achetant d’excellents objectifs ? On trouve les 2 cas de figure pour toutes les marques. Sauf que cela a des limites. Ni l’un ni l’autre ne raisonne sainement au final. Attention tout de même, ce n’est pas en changeant de matériels et/ou de crèmerie trop souvent, que l’on deviendra meilleur photographe. C’est la pratique régulière et une assimilation des règles de composition qui permettront entre autres de progresser.    Acheter des objectifs de qualité Trop souvent, l’objectif est le parent pauvre lors d’un…
Mon choix du Full Frame

Mon choix du Full Frame

Ayant commencé la photographie à la fin des années 70, j’ai appris la photographie et développement avec l’argentique. Essentiellement avec des appareils acceptant les cartouches 110, des Hasselblad au format 6×6 (films 120 et 220) et naturellement des boîtiers reflex aux films 24×36. Sans doute le format le plus « démocratique ». Car si Hasselblad, y’avait sans doute pas mieux vu de ma lorgnette, le 24×36 m’apparaissait comme le bon compromis en termes de qualité/prix. Pour diverses raisons, je me suis éloigné de la photo jusqu’au début des années 2000. C’est le début du troisième millénaire qui m’a vu y revenir. D’abord avec de petits compact et des bridges qui m’ont vite énervé de par leurs limitations. Ensuite avec les reflex, APS-C dans un premier temps et Full Frame désormais. Mais je me rends compte qu’il existe de vraies interrogations dans le choix entre les APS-C et les Full Frame. Lequel des 2 systèmes choisir ? Ce n’est pas si…
Diaphragme et ouverture

Diaphragme et ouverture

Dans la catégorie « C’est quoi ? », voici un rappel que deux éléments essentiels à la prise de vue, le diaphragme et l’ouverture. Un article où l’on ne parlera pas de maux d’estomac…   Ouverture du diaphragme, vitesse d’obturation et sensibilité ISO sont 3 des éléments constitutifs d’une prise de vue. Ces 3 paramètres sont directement contrôlables au travers du boîtier, du moins si vous oubliez le mode automatique qui n’offre aucun contrôle, l’ouverture du diaphragme est l’un des trois paramètres permettant de contrôler l’exposition lors de la prise de vue. Mais qu’est-ce que le diaphragme et à quoi sert-il ?   Parlons diaphragme et de son ouverture Le diaphragme est une notion qui embrouille régulièrement les photographes débutants… et même parfois les confirmés. Parce que la notion de diaph regroupe plusieurs choses. Tout à la fois, on va parler de l’objet mécanique lui-même, du diamètre d’ouverture du trou ou de l’unité de mesure relatif permettant…
Listes à usage pas unique

Listes à usage pas unique

Alors que le printemps est là et les vacances approchent, comme chaque année, c’est la période où de nombreux photographes amateurs ressortent leur matériel photographique du tiroir. Voici donc une petite check-list des choses à faire ou à vérifier.  Évidemment, elle n’est pas à usage unique ou juste à destination de la catégorie précitée. Effectuer une vérification de temps en temps, voire avant chaque moment important (comme un shooting studio ou un départ en voyage), cela reste toujours très utile. Même pour les plus expérimentés d’entre nous, je vous l’assure. Il est tellement facile d’oublier quelque chose. Une fois sur place, il sera parfois difficile de rectifier le tir ! Allez donc aux Seychelles et essayez d’acheter un chargeur de batterie pour votre appareil… Cette liste a donc le grand avantage de vérifier que rien ne me manque et que l’équipement est opérationnel. Elle est en deux parties. La première concerne…
Parlons histogramme

Parlons histogramme

Dans la catégorie « C’est quoi ? », voici celui consacré à l’histogramme, une représentation graphique d’un cliché, mais dont beaucoup ne comprennent pas et ne savent pas quoi en faire.   Quelques Notions Commençons par une explication de ce qu’est un histogramme Même si pour simplifier la plupart des personnes utilisent plus familièrement le terme « histogramme », dans la pratique il faudrait plutôt dire « histogramme des tonalités« . Celui-ci, en photographie, est une représentation graphique de la répartition des zones de lumière dans votre photo. Autrement dit, l’histogramme va donner des informations mathématiques sur l’exposition de votre image. Ainsi, on pourra savoir si elle est contrastée, sombre, claire, avec des zones cramées, etc. Mais c’est sans doute cet aspect scientifique qui rend l’histogramme aussi peu populaire auprès des utilisateurs.   Capteur et image numérique J’en profite pour faire un petit rappel sur l’image numérique. La photographie, cela veut dire « peindre avec la lumière ». En…
C’est quoi la balance des blancs ?

C’est quoi la balance des blancs ?

Dans la catégorie « C’est quoi ? », voici celui consacré à la « Balance des blancs », une notion qui n’a rien à voir avec le racisme, mais tout avec la perception de la lumière.   Une définition pour commencer La perception est influencée par l’éclairage. Celui offert par le soleil sera différent de celui sur offert par des ampoules à incandescence ou encore des halogènes. Chaque source lumineuse, qu’elle soit naturelle ou artificielle, possède des caractéristiques propres en matière de couleur. On parlera ici de la température d’une couleur, exprimée en degré Kelvin. Cela a comme conséquence que le rendu sera différent pour chacune d’entre elles. Donc, le blanc fixé au moment de la prise de vue dépendra complètement de l’éclairage qu’il y avait à ce moment-là. Bref, le blanc n’est pas blanc, et comme pour le linge, il conviendra d’en raviver l’éclatance au bon moment. Un coup de lessive et tout ira bien.…
[TEST] Objectif Pentax D-FA ★ 50/1.4

[TEST] Objectif Pentax D-FA ★ 50/1.4

Le test de l’objectif Pentax D-FA ★ 50/1.4 a été effectué avec le boîtier Pentax K-1 mk II   Un objectif de 50 mm offre une vision proche l’œil humain, ce qui expliquerait son succès du temps de l’argentique. Mais il est fort probable que ce succès soit dû au fait qu’il est possible de fabriquer un tel objectif « à pas cher ». Ce qui expliquerait que pendant longtemps, les boîtiers argentiques étaient accompagnés d’un 50mm, souvent avec une ouverture à f/1.8. De fait, il a été utilisé par de nombreux photographes. Et puis, surtout, le 50 mm autorise le traitement d’à peu près tous les sujets. Du paysage à la scène de rue en passant par les portraits et les gros plans, sa focale ni trop courte ni trop longue, permet de tout photographier ou presque. Un objectif passe-partout, à avoir toujours avec soi pour beaucoup. Mais avec la généralisation du format APS-C, cette focale est un peu…
La profondeur de champ

La profondeur de champ

Dans la catégorie « C’est quoi ? », voici celui consacré à la profondeur de champ, une notion parfois floue pour certains d’entre nous.   Dans la photo, la profondeur de champ tient un rôle important dans la composition et l’espace esthétique d’une image. Elle permet principalement d’accorder une importance à un sujet donnée, en focalisant (ou pas) le regard vers celui-ci. C’est pourquoi il convient de passer quelques minutes à comprendre la notion ainsi que son fonctionnement. Et après quelques travaux pratiques, vous saurez maîtriser son comportement et ainsi améliorer vos clichés.   De la profondeur de champ Quand on regarde un paysage, une personne ou tout autre chose, on se rend bien compte qu’il existe une infinité de plans. Dans la pratique, on dit qu’il y a au moins 2 plans principaux : le premier plan l’arrière-plan Les lois de l’optique ne permettent pas que tous les plans soient nets. Dans la pratique,…
De la stabilisation

De la stabilisation

Dans la catégorie « C’est quoi ? », voici celui consacré à la stabilisation, un procédé très efficace, jusqu’à un certain point… pour les personnes qui ont du mal à tenir 1,5kg à bout de bras, comme moi !   C’est quoi la stabilisation, et à quoi sert-elle ? Photo floue ? Une photo peut-être floue pour plusieurs raisons. Parce la vitesse d’oburation n’est pas assez rapide pour figer le sujet. Où parce que le photographe n’est pas capable de rester immobile tout le temps nécessaire à la prise de vue. Il existe d’autres types de flous, mais le seul concerné par cet article est celui du photographe. La stabilisation est un procédé permettant de corriger des mouvements de faible ampleur que commettrait le photographe. Et uniquement lui. En aucun cas, elle corrigera les mouvements des sujets. Si le ou les sujets bouge trop, il faudra augmenter la vitesse pour compenser.  …
Bouton retour en haut de la page
Fermer